Mon cahier de couture et de tricot…

Pas de création aujourd’hui, on va parler méthodologie!

Il est rare que je tricote ou que je couse en suivant un modèle précis. Les patrons se construisent d’abord dans ma tête, puis j’essaie de leur donner vie en tâtonnant, en faisant pour bien souvent défaire, et recommencer… jusqu’à obtenir la pièce voulue.

Pendant longtemps, petit cancre flemmard que je suis, je n’ai rien noté de mes heures de travail. Parfois quelques indications rapides, vite gribouillées sur le verso d’un bracelet de pelote, perdues à tout les coups. J’ai mis longtemps à retenir la leçon (j’avoue avoir perdu des douzaines d’heures de boulot avant que ça rentre dans ma petite tête!) et j’ai fini par investir dans un petit carnet gris et rouge à carreaux. Ce qui m’apparaissait comme une contrainte au départ et devenu une habitude indispensable. Je note tout, matériaux, méthode, résultat… C’est un peu bordélique, les indications importantes sont coincées entre une règle de trois, deux additions et une recette de cuisine qui passait par là, mais moi je m’y retrouve et je gagne désormais un temps fou.

Toutes ces confidences pour vous présenter mon nouveau cahier précieux:

Mon cahier de couture et de tricot – Illustration Peggy Nille

Une couverture mignonne, un format cahier de brouillon confortable et une illustration récurrente sur chaque page. Il est super joli, on vient de me l’offrir et je m’apprête à l’inaugurer de mes gribouillis au stylo bille.

Et vous, vous avez un carnet de couture, tricot, bricolage?

Le site de Peggy Nille

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire