Un châle tricoté avec un seul écheveau + Au revoir Montréal

On tricote quoi avec un seul écheveau?

fractal-tricot-006

Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, parfois dans une jolie boutique, en voyage ou dans un festival, il m’arrive de craquer pour un bel écheveau aux couleurs chatoyantes. Oui, juste un seul. Parce qu’il était trop joli ou que je voulais un souvenir, parce que je me suis limité niveau budget ou que je n’avais plus toute ma tête au milieu de toutes ces laines plus belles les unes que les autres… toutes les raisons sont louables et bienvenues pour un achat compulsif de fil à tricoter. Mais quand on se retrouve avec un seul écheveau, selon le métrage et l’épaisseur du fil, on est parfois un peu juste pour tricoter un ouvrage digne de ce nom. Et il n’y a rien de plus frustrant qu’une écharpe trop courte, qu’une chaussette orpheline ou pire de devoir acheter un autre fil pas aussi beau et plus ou moins bien assorti pour combler le manque.

« Fractal Danger », un design efficace pour les petites quantités.

Cette fois là, c’était au festival Twist en Septembre dernier, j’ai craqué sur le stand de Crème de laine pour un joli fil amoureusement teint à la main et au Québec. La pelote en elle même est super mignonne et pourrait rester bobinée ainsi éternellement juste pour le plaisir des yeux ♥ J’ai choisi d’en faire un petit châle pour clore l’été en beauté (et avec du bleu! Allez savoir pourquoi c’est ma couleur dominante en tricot depuis les six derniers mois…)

Angélique (aka Crème de Laine) m’a effectivement dit qu’il y avait dans cette bobine de la collection « Crêpes Sarrazin » assez de métrage pour un petit châle, pour preuve un modèle en exposition tricoté dans un autre fil de sa collection et contenant juste quelques mètres de plus que le miens. Pour mes 377 mètres et avec des aiguilles 3.5 mm j’ai choisi le Fractal Danger de Martina Behm.

Et il est absolument parfait! Sa forme étroite et élancée nous permet d’obtenir une longueur suffisante pour un châle fin mais couvrant que l’on peut même nouer en écharpe. C’est le pote idéal des débuts d’Automne et des fins de Printemps. Il est aussi très agréable à tricoter avec ses rangs de points mousse régulièrement ajourés et quelques rangs raccourcis pour casser la routine. Je suis allée avec lui jusqu’au au bout de ma pelote et de mes 115 grammes de laine.

C’est un patron en anglais et je le conseille à toutes celles qui voudraient s’initier sans danger (malgré son p’tit nom… *badum tsss*) aux mailles ajourées et aux rangs raccourcis. Il se démarre par une pointe (à gauche sur la photo) et se termine par des rangs droits que l’on peut poursuivre et allonger jusqu’à ne plus avoir de fil.

Mes adieux à Montréal

fractal-tricot-insta

WIP* en images! À suivre sur Instagram pour connaitre mon quotidien de tricoteuse :)

Le 1er Octobre j’ai quitté (pour la seconde fois de ma vie) Montréal. Ce petit châle m’a accompagné au cours de mes derniers moment dans cette incroyable ville et marquera pour moi le souvenir d’une nouvelle-nouvelle page qui se tourne. J’ai profité de mes derniers jours à Montréal en tricotant entre deux lectures de mes ultimes emprunts à la Grande Bibliothèque, sur un toit-terrasse ensoleillé d’Outremont pour une après-midi entre copines face au Mont-Royal et encore lors d’un dernier tête à tête dans mon salon de thé préféré (… le Cha Noir à Verdun ;) )

Je n’habite donc plus à Montréal mais je reste encore un peu au Québec… en ce moment je suis en vacances quelques centaines de kilomètres plus au Nord sur les bords du fleuve Saint-Laurent! Et j’aurai très vite pleins de chouettes trucs à vous raconter :)

fractal-tricot-004

2 commentaires

Other Links to this Post

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URI

Laisser un commentaire