Posts tagged: point ajouré

Tricot et improvisation

J’ai tricoté ce châle à la fin de l’automne et je l’ai porté tout l’hiver. Je ne sais pas trop pourquoi j’ai traîné à le photographier alors que je l’aime énormément mais il n’est jamais trop tard et j’ai envie de vous en parler aujourd’hui.

chale-impro-001

Je l’ai tricoté avec deux écheveaux de laine de chez Biscotte et Cie achetés lors des journées portes ouvertes de la boutique en Septembre dernier. Je suis surtout tombée en adoration devant la couleur rouge sombre un peu bordeaux de l’écheveau le plus foncé. La promotion de l’événement c’était un écheveau acheté le second à moitié prix, je l’ai donc couplé d’un joli rouge plus vif.

chale-impro-002

Je voulais un châle asymétrique et j’avais surtout l’idée d’utiliser un point en filet pour optimiser la surface de mon châle tout en y insérant du point mousse, le tout avec seulement deux écheveaux de 185 mètres chacun!

Des exigences bien précises et pas envie de suivre un patron… j’ai donc complètement improvisé au fil de mon tricot. À moi la liberté avec cet ouvrage malmené, recommencé plusieurs fois et même trimballé en expédition. Je suis plutôt contente du résultat: point mousse, filet, augmentations asymétriques et rangs raccourcis, tout y est!

chale-impro-003

Les petits yeux aiguisés pourrons voir sur l’une de ces photos que mon tout premier démarrage n’était pas du tout le même que celui finalement adopté lors de la troisième et dernière amorce. Ce n’est pas la première fois que j’improvise en tricotant et malgré les détricotages dus aux tâtonnements des premiers rangs j’avoue aimer ça. Tricoter en freestyle donne du piquant à la réalisation d’ouvrage un peu basiques comme les châles triangulaires.

Et vous, avez-vous aussi un penchant pour le tricot improvisé?

Pull ajouré pour fin d’été ensoleillée

Dans la liste de mes en-cours établie avant mon déménagement, il y avait un joli n°5 commencé sur un coup de tête. Il m’a suivi jusqu’ici et je vous le présente aujourd’hui.

  n°5, Le déraisonnable

stillvauriens-natura-xl-pull-001

Je l’ai commencé sur un coup de tête alors que j’avais déjà bien assez de mailles sur mes aiguilles déjà en activité. Je l’ai terminé deux mois plus tard,  la veille de mon départ pour le Canada, je n’avais même pas rentré les fils mais j’ai pu le glisser dans ma valise au dernier moment.

Il est tricoté en aiguille n°7 avec le coton Natura XL de DMC. La gamme de couleur de ce coton est tellement vaste et attractive que j’ai eut bien du mal à m’arrêter sur une seule teinte pour ce pull. La photo suivante est celle qui restitue le mieux la vraie couleur de mon fil.

stillvauriens-natura-xl-pull-002

J’ai adapté le patron d’un modèle Phildar disponible gratuitement sur leur site (ici). Le modèle original est tricoté en n°5, il faut un bon échantillon et une solide règle de trois pour l’adapter au gros coton de chez DMC et aux aiguilles n°7.

J’ai eut beaucoup de mal à mesurer correctement mon échantillon sur un point ajouré aussi gros et surtout en coton. Au fur et à mesure de l’avancé de mon tricot, je me suis vite rendu compte que mon pull serait trop juste en largeur. J’ai donc triché lors de la couture en effectuant une sorte de bordure en crochet tout le long de chaque bord à coudre le long du corps et sous les manches. Cette petite adaptation a sauvé mon tricot qui me va maintenant parfaitement et je trouve qu’il lui apporte une petite valeur ajoutée plutôt esthétique.

stillvauriens-natura-xl-pull-004

Un de mes pires moments pour ce tricot: les finitions. Rentrer des fils aussi gros sur un point plein de trou, un beau moment de casse-tête et de ronchonnage intempestif.

Finalement, j’aime beaucoup ce pull, il est très agréable à porter malgré son poids (le coton, surtout en n°7, ça pèse un peu) et c’est tout de même un super compagnon de fin d’été, il accompagne à merveille mon bronzage accumulé ces deux derniers mois… la trace de mes sandales sur mes pieds peuvent en témoigner!

stillvauriens-natura-xl-pull-003