Posts tagged: chaussettes

Les chaussettes, un grand classique des cadeaux tricotés

Je l’ai surement déjà dit ici mais j’aime toujours avoir un petit projet de chaussettes en cours dans mon sac à tricot. Facile à balader, c’est le projet nomade idéal. Mais l’autre point fort des chaussettes c’est d’être l’un des meilleurs cadeaux tricotés à offrir autour de soi, le détail en 3 raisons valables.

1- C’est douillet. Vouloir le bien des gens qu’on aime ça passe aussi par leur confort. Offrir un cadeau confortable et douillet, c’est aussi inciter celle ou celui qui les reçoit à prendre soin d’elle ou de lui cet hiver sous un bon plaid avec une boisson chaude et vos chaussettes aux pieds. Un peu comme offrir des produits pour le bain ou une sélection de thé, les chaussettes c’est un cadeau bien-être.

chaussettes-tricot-homme-001

2- C’est facile à planquer. Question de goûts et de couleurs, il se peut que celle ou celui à qui vous offrez un tricot ne soit pas super à l’aise avec ce type de vêtement ou d’accessoire (Hérésie! On est d’accord…) Donc même si perso j’adore et je valide sans hésitation, il peut être difficile pour certains de s’imaginer porter un gros bonnet à torsade et à pompon. Les chaussettes se planquent dans les chaussures, elle ou il pourra tout de même porter avec amour votre cadeau sans devoir assumer vos tricots à la face du monde.

chaussettes-tricot-homme-002

3- C’est balaise. Même en étant totalement ignorant en tricot on peut aisément imaginer qu’il y a eut de nombreuses heures de travail pour donner naissance à une paire de chaussettes tricotées à la main. Et c’est bien vrai, c’est un cadeau qui montre à celle ou celui qui le reçoit toute l’estime qu’on lui porte.

chaussettes-tricot-homme-003

Tout ça pour dire que mes dernière chaussettes tricotées avec amour ont été offertes en cadeau et que leur nouveau propriétaire est ravi! C’est un modèle gratuit qui se tricote en toes-up (des orteils jusqu’au mollet), les Syncopation Socks par Mary Henninger. Je les ai tricotées en laine Cascade Heritage, un fil que je n’avais encore jamais testé.

Concernant le patron, j’ai bien aimé le petit motif (un simple jeu de mailles envers/endroit décalées tous les 6 rangs) et j’ai moins aimé le rendu du talon. Je le trouve très grand et trop souple, peut être plus adapté à des chaussettes d’intérieur qu’à des chaussettes à porter au quotidien dans ses chaussures.

Pour finir, le retour en image sur la fabrication de ces chaussettes pendant les dernières semaines:

chaussettes-tricot-homme-wip

WIP* en images lors des rendez-vous tricot entre copines, dans les cafés ou sous la couette. Petit clin d’œil pour finir avec un sticker d’Ana Roy capturé dans les rues de Montréal.

Pour suivre mes tricots au quotidien, c’est toujours sur Instagram
HélèneF @stillvauriens

* WIP = Work in progress (ouvrage en cours)

[Not Red] Socks from Boston

Il y a déjà presque deux mois je suis allée me promener quelques jours du côté de Boston dans le Massachusetts. Voyage en bus, weekend entre amis et bavardages au programmes, il me fallait comme compagnon de route un petit projet tricot facile à trimbaler partout.

stillvauriens-boston-knit-socks-005

Les candidates idéales pour ce genre de situation: les chaussettes! En plus j’avais envie d’en tricoter une nouvelle paire spécialement conçue pour les soirées cocooning d’été. Des chaussettes bien chaudes mais très basses à enfiler rapidement au bout des pieds pour contrer un petit frisson lors d’une soirée tricot ou lecture sur canapé.

stillvauriens-boston-knit-socks-001

Pour le fil, j’avais un reste de laine magnifique dans mon stock. Un demi écheveau de laine teinte à la main par Fox Trail Fibre Arts avec un poil (haha, tu l’as?) de Cachemire pour la douceur et une touche de Nylon pour la solidité.

Si vous reconnaissez les jolies nuances vous avez l’œil! J’avais à la base acheté ce fil pour tricoter un petit cadeau de naissance il y a peu de temps: « Baby bloomers et baby boots »

stillvauriens-boston-knit-socks-002

Quand au patron utilisé, il n’y en a pas! C’est une petite improvisation de chaussettes toutes simple en grosses côtes plates. J’ai tricoté le talon en « afterthought heel », c’est une technique qui consiste à mettre l’emplacement du talon en attente pour le tricoter ensuite en dernier avec quelques diminutions. Cette méthode trace une ligne très visible sur le côté du talon dont j’ai encore plus accentué l’effet en la tricotant en mailles à l’envers pour suivre le motif de mes côtes.

stillvauriens-boston-knit-socks-003

C’était un petit projet mais il est rempli de jolis souvenirs et c’est la raison pour laquelle j’adore démarrer un nouvel ouvrage spécialement lorsque je voyage. Sur ce petit historique en image on y voit mes chaussettes se fabriquer doucement: l’écheveau tout neuf fraichement acquis à Montréal, dans le bus quelques part dans le Vermont, au soleil en terrasse à Boston lors d’une pause tricot entre copines et enfin de retour à la maison pour les derniers rangs…

boston-knit-socks

WIP* en images

boston-017

Conseil de tricoteuse, si vous passez par Boston et que vous visitez Cambridge, la boutique de laine Gather Here sur Cambridge Street est super, super cool! ;)

* WIP = Work in progress (ouvrage en cours)

Les chaussettes pastèques et la légende de l’écheveau voyageur

Avant de vous présenter mes nouvelles chaussettes, je dois vous parler du destin improbable d’un magnifique écheveau couleur pastèque que j’ai utilisé pour les tricoter. C’est un fil teint à la main, acheté au Québec chez Biscotte et Cie il y a trois ans. Je l’ai emporté en France à mon retour mais je ne l’ai pas tricoté. Donc… je l’ai ramené au Québec dans mes valises deux ans plus tard. Aujourd’hui, après un long voyage et une mutation démarrée en Septembre dernier, il est de retour sur son sol natal et s’est déroulé sur mes aiguilles pour donner vie à une belle paire de chaussettes.

stillvauriens-insta-pasteque

WIP* en images… les chaussettes sont des projets faciles à transporter que je ne tricote quasiment qu’en dehors de chez moi.

* WIP = Work in progress (ouvrage en cours)

Tricoté en aiguilles circulaire n°2.5, composition laine avec un soupçon de nylon et patron gratuit. Le modèle s’appelle Down the Rabbit-Hole et il est à télécharger sur Ravelry.

Pour ces chaussettes j’ai changé certaines de mes habitudes et testé quelques petits points techniques que je vais détailler un à un pour en tirer mes impressions:

Tricoter deux chaussettes en même temps:

Ce n’était pas une première et c’est vraiment une technique que j’adore pour les chaussettes, mitaines, moufles, etc. J’ai le syndrome de la deuxième chaussette et en plus je suis maniaque… Cette méthode me permet de ne pas avoir à refaire deux fois la même chose tout en étant sûre d’avoir un tricot parfaitement identique sur les deux pièces. J’adore.

chaussettes-pasteques-002-600

Mais je déconseille vivement de l’utiliser sur ce patron. Avant de commencer je n’avais pas envisagé le problème des torsades qui tournent autour de la jambe. Lors du passage de la torsade de l’avant à l’arrière de la cheville entre les deux chaussettes, les mailles ne se retrouvent pas sur la « bonne moitié » et le montage double est vraiment un problème. A chaque répétition du motif (tout les 10-15 rangs environ) j’ai du bidouiller mon montage avec des aiguilles auxiliaires pour faire passer la torsade de l’avant vers l’arrière et de l’arrière vers l’avant.

Je ne sais pas si vous avez compris le soucis mais en gros, c’était le merdier.

Tricoter des chaussettes du mollet vers la pointe:

J’ai l’habitude de commencer mes chaussettes par la pointe mais pour ce modèle j’ai suivi le patron qui démarre par le mollet. Je préfère définitivement les modèle en « toes-up », c’est à dire qui commence par la pointe car je trouve qu’on gère plus facilement sa quantité de laine et qu’on peut ainsi tricoter son fils jusqu’au bout de la pelote. En commençant par le mollet il faut estimer la quantité nécessaire pour le pied. A la fin de ce modèle, je me retrouve avec un reste de laine que j’aurais pu utiliser pour quelques centimètres de mollet en plus. Mais je ne sais pas si commencer par la pointe serait compatible avec le type de talon de ce patron, j’étudierai la question sur un prochain ouvrage.

chaussettes-pasteques-003-600

Le talon à l’allemande*:

J’avais l’habitude de faire mes talons en rangs raccourcis tout simplement parce que je maitrise la technique et que c’est la première que j’ai apprise. J’ai testé grâce à ce patron la méthode de talon à l’allemande*, une méthode qui utilise des mailles relevées couplées à quelques rangs raccourcis. J’ai vraiment aimé cette technique, je la trouve plus esthétique et plus confortable à porter. En plus il n’y a pas le problème des « petits trous » obtenus avec les rangs raccourcis, je suis conquise.

*c’est l’appellation que j’ai trouvé en fouillant sur le net. N’hésitez pas à me corriger dans les commentaires si la définition n’est pas la bonne.

Le talon renforcé:

En plus de la méthode de mailles relevées, ce patron utilise un point renforcé pour le talon. Facile à réaliser, ce point permet de créer une sorte de doublure renforcée à l’intérieur du talon ce qui offre plus de solidité là où il y a le plus de frottements à l’usage.

Nota: si vous chercher ce fil chez Biscotte et Cie, le coloris s’appelle « Melon d’eau ». Il a un tout petit peu évolué depuis trois ans mais le rendu est toujours aussi joli ;)

Les chaussettes d’Eva

Je les appelle « les chaussettes d’Eva » mais en vérité elles sont à moi et à mes pieds comme compagnes de l’hiver. Je les ai nommées ainsi car c’est ma copine Eva qui m’a offert la laine quand j’ai quitté Montréal ♥

Je les ai commencées avant l’été, lors du voyage de retour en France. Dans mes bagages, j’ai perdu le bracelet de la pelote. Je ne sais donc plus la marque mais j’affirme qu’elles sont 100% laine. C’était mon projet doudou, un de ceux qui trainent sur de longs mois et que je peux emporter partout. J’ai voulu utiliser toute la pelote pour faire les chaussettes les plus hautes possibles et c’est un succès, elles m’arrivent presqu’aux genoux!

Ces chaussettes sont tricotées sur aiguilles circulaires n°2.5 et en jersey tout simple, les magnifiques couleurs de la laine se suffisent à elles même. Pour la première fois j’ai testé de monter deux chaussettes sur la même aiguille circulaire, c’était très agréable puisque cette technique évite de devoir tricoter deux fois de suite la même chose. Autre nouveauté pour moi, j’ai utilisé la laine comme elle venait (de chaque extrémité de la pelote) je voulais casser la symétrie que je m’applique souvent à obtenir sur les chaussettes à motif et taquiner un peu mon côté Monk

Sélection DIY: La montagne

Je rentre tout juste d’un beau weekend à la montagne. Je suis une adepte des randonnées et je souhaitais (re)vivre l’expérience d’une nuit à la montagne entre deux journées de marche. Alors pendant 24h, ma maison, c’était là:

Une petite cabane perdue dans la montagne, accessible par 2h de marche, coupée du monde… Au programme: de belles balades, des animaux d’ici (biches, cerfs, isards, aigles, vautours…), du feu dans la cheminée, des patates et du vin rouge, le levé du jour, des crêtes, des sous-bois, la chaine des Pyrénées, des ampoules au pieds… un fabuleux weekend!

De retour à la maison j’avais envie de prolonger un peu la belle ambiance de mon weekend avec une petite sélection de patron inspirée de mon séjour. Bonne découverte!

1. Ansibee, surdouée du crochet, que j’avais découverte à l’époque où je participais aux Serial Crocheteuses, offre sur son site le patron de son Trophée Cerf.

2. Un joli pull à tête de renard à tricoter grâce au dernier catalogue Phildar.

3. Ces petits animaux des bois tout mignons, sont réalisés au tricot par Barbara Prime. Le patron de la famille complète s’achète sur Ravelry (en anglais).

4. Voilà une joli déclinaison du motif hibou torsadé dont je ne me lasse toujours pas. Il a été publié l’an dernier sur le blog de So.

5. +18!! J’ai découvert cette grille de jacquard sur le blog de Gaëlle/Gatchan il y a trèèès longtemps. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas de ressortir les vieux dossiers mais cette version décalée du jacquard traditionnel est parfaite! La grille est à télécharger gratuitement sur Ravelry.

6. Après la marche, rien de mieux qu’une douce paire de chaussettes pour soigner mes pieds douloureux. J’adore les couleurs de ce modèle de chez Drop Design.

7. Un des projets sur ma to-do-list de tricot ♥. C’est une écharpe inspirée par des ailes d’aigles, un modèle de Stephen West, à acheter sur Ravelry (en anglais).

8. Le patron de ce joli bonnet renard est en vente sur Ravelry (en anglais). C’est un modèle de Katy Tricot, décliné en taille adulte également.

HALTE-LAAA

J’aimerais aussi vous faire découvrir l’initiative d’une association pour la valorisation de la laine pyrénéenne, Halte-Laaa, que j’ai rencontrée récemment.

Aujourd’hui, je vous parlerai surtout d’un de leur projet: « Marchez avec nous » grâce auquel ils proposent des chaussettes à l’attention des randonneurs, marcheurs ou juste amoureux de la belle laine. 100% laine pyrénéenne, fabriquées entièrement dans les Pyrénées, ces chaussettes sont en prévente via leur site. Ils leur faut atteindre 250 ventes pour lancer la production! Alors allons-y! :)

Plus d’info sur le site: Halte-Laaa

Que faire en ce début d’été? Du tricot!

Bien, je ne vais pas pester sur la météo de ce printemps, grise et triste. Je ne dirai rien non plus sur les températures sacrément fraiches de ce début d’été, ni sur les inondations qui ont dévasté une grande partie de ma région… Mais une chose est sûre, la météo en ce moment, ne vole rien à mon temps dédié au tricot!

En ce moment je tricote grâce à mes copines de Montréal. Les laines de mes deux en-cours m’ont été offertes lors d’un tricot-thé de départ que j’avais fait chez moi il y a déjà trois mois.

Grâce à Ysabelh, je découvre la laine Road to China de chez The Fibre Company. Je suis en extase depuis que j’ai monté mes premières mailles. Cette laine est incroyablement douce et tellement agréable à tricoter!

J’ai démarré un tout petit projet, un col faussement twisté à porter quand il fait juste un peu frais comme en ce moment. D’habitude tricoté en laine plus grosse, une version légère sur Ravelry m’a donné envie de le faire en utilisant ma Road to China.

Ysabelh, passionnée par la laine et les fibres de qualité, a ouvert depuis une boutique en ligne: l’Arbre à Laine. Vous pouvez vous y procurer les jolies laines de chez The Fibre Company!

*******

Et grâce à Eva, je me fabrique de belles chaussettes colorées. Je les avais commencées lors de mon voyage de retour en France et dans mes bagages j’ai malheureusement perdu le bracelet. Je ne retrouve plus le nom de cette laine, mais je peux vous dire qu’elle est 100% laine et que les couleurs sont éclatantes.

La pelote est consistante, je compte donc l’utiliser jusqu’au bout pour obtenir les chaussettes les plus hautes possibles. J’ai bien espoir que ce soit mes futures meilleures amies pour l’hiver.

Depuis l’automne dernier, après avoir tenté la technique pour me tricoter des guêtres, je persiste à tricoter les deux chaussettes en même temps. C’est la solution miracle pour contrer l’inévitable sentiment d’ennui lorsqu’on doit tricoter deux pièces identiques l’une après l’autre. Pour comprendre la technique, justement, Knit Spirit a fait une vidéo en français tout récemment.

Pour finir un seul mot dédié aux copines montréalaises: Merci ♥

 

Les chaussettes mixées dépareillées

J’ai tricoté plusieurs paires de chaussettes maintenant mais pour pour l’instant mes préférées sont celles tricotées avec la laine Opal. J’en ai tricoté deux paires avec deux pelotes différentes et je les ai offertes toute les deux.

- Chaussettes tricotées avec amour ♥
Les chaussettes de l’aventure

Il me restait un peu de laine de chaque coloris, pas assez pour m’en tricoter une nouvelle paire mais trop pour me résoudre à lui donner l’appellation « reste de laine » condamné à trainer dans les fonds de sacs. J’ai donc décidé de me tricoter une paire de chaussettes volontairement dépareillées!

Elles sont donc tricotées en 2.5. Avec des laines Opal pour les parties colorées et avec un reste de Gedifra dont je ne connais plus la référence mais qui était toute douce et 100% laine pour les parties marrons.

Je les adore, elles sont funky exactement comme je le voulais! Elles sont confortables et vraiment douillettes quand le petit effet accordéon glisse sur les chevilles.

J’ai créé le patron au fur et à mesure et comme on me l’a déjà demandé, je vais surement rédiger un tuto prochainement :)

Les chaussettes de l’aventure!

Une nouvelle paire de chaussette terminées! Elles font les belles au parc, sous le beau soleil d’automne en attendant cet hiver où elles seront portées à leur juste valeur.

J’ai encore pris beaucoup de plaisir à tricoter la laine Opal (ici la gamme Sport en coloris n°3064) et à voir se dessiner les rayures et les motifs au fur et à mesure. C’est une taille 45, tricotée en aiguille n°2,5.

J’avais emporté ce tricot en voyage dans le but de le ramener fini. Mission accomplie, j’ai rabattu les dernières mailles sur la route, quelques part entre Rivière-du-Loup et Kamouraska…

 

Tricot à Montréal #05

Tricot à Montréal EN GASPÉSIE!!

Je pars demain pour plus de 2000 km de route, une dizaines de nuits sous la tente et quelques belles randonnées en perspective. Je vous préviens donc qu’il n’y aura pas de tuto dinette avant mon retour le 6 Septembre.

En attendant, si vous êtes à la bourre vous pouvez en profiter pour compléter l’ensemble des pièces déjà publiées ou si vous êtes à jour, pourquoi ne pas crocheter un petit amigurumi poulpe choupinou?

 

De mon côté j’emporte avec moi mes tricots en cours: des chaussettes qui avancent tranquillement et un tout nouveau projet, une écharpe « Milanèse loop » que je tricote avec le trop plein de pelotes de mon pull Phildar.

L’image au centre est tirée du site Ravelry, en suivant le lien vous trouverez le patron du « Milanèse loop » à télécharger gratuitement et en français.

A très bientôt, je m’en vais terminer mon sac et trépigner en attendant le départ!

Tricot à Montréal #03

L’été avance et mes tricots en cours aussi. J’ai presque fini mon pull franco-québécois, j’ai bricolé quelques bijoux tricotés que je dois photographier bientôt et j’ai démarré une nouvelle paire de chaussette.

Les coutures de mon pull Phildar « bo.basics » n°46 sont terminées. Il ne me reste plus qu’à tricoter l’encolure et de lui rajouter un petit détail en plus, à ma façon. Ces nouvelles chaussette ne sont pas pour moi et je suis déjà jalouse de leurs couleurs! J’utilise de la laine Opal, j’en étais tombée amoureuse en tricotant une de mes paires de chaussettes de Noël. Là, c’est la gamme Sport en coloris n°3064.

Ici, je fais pas mal de tricot mais aussi beaucoup de vélo! Montréal est entourée d’eau et d’îles accessibles aux cyclistes. Des pistes de plusieurs dizaines de kilomètres permettent de s’évader de la ville et d’en avoir des points de vue grandioses. Un vrai bonheur!

Hier avec Eva, une copine tricoteuse rencontrée au rendez-vous Stitch n’Bitch, nous avons fait une grande escapade de près de 40km sur les bords du canal Lachine, de l’aqueduc et des rapides du Saint-Laurent. A mi-parcours: la pause pique-nique et tricot bien sûr!