Posts tagged: automne

Le châle Lemna du renard

Cet été au Festival du Lot et la Laine, j’ai craqué sur un écheveau aux couleurs incroyables. Un joli roux des laines (Vi)laines qui était vendu en kit avec un patron de châle par les Instants de Louise. Si au départ j’ai surtout flashé sur le fil, j’ai été ravie du modèle de châle Lemna.

stillvauriens-lemna-001

Je l’ai terminé il y a presque trois mois mais j’ai vraiment tardé à le photographier. J’adore sa couleur, sa douceur et grâce à sa composition il est très chaud tout en étant très fin (un seul écheveau de 100g pour un grand châle!).

stillvauriens-lemna-003

Laine mérinos et soie, coloris « Tirer la queue du renard »

stillvauriens-lemna-006

Il est tricoté en aiguilles n°3,5 avec une grande surface en point mousse et une portion de fine dentelle pour casser la routine. J’ai adoré faire ce modèle, comme la laine était toute fine j’ai pu transporter mon ouvrage partout au fond de mon sac pendant mes déménagements de la fin de l’été.

Enfin bref, en résumé, j’en suis fan!

stillvauriens-lemna-004

Remarque et micro adaptation du motif en dentelle:

Je ne suis pas une grande fan des surjets, peut être que je m’y prends mal mais chez moi je les trouve toujours visibles et asymétriques. Du coup j’ai remplacé dans le patron initial les surjets par des « ggt » et les surjets doubles par des « double diminutions centrées ». C’est ma petite touche personnelle plus adaptée à mes habitudes de tricoteuse mais ça ne change pas grand chose au motif final.

500 km: des torsades pour l’automne

Comme chaque année, il me faut de nouveaux bonnets pour l’hiver qui arrive. On commence avec un bonnet de récup’ tricoté avec des restes de pelotes. Un compagnon tout doux pour aller à la rencontre des premiers froids.

J’ai donc fait les fonds de paniers pour dénicher quelques restes de pelotes à recycler: un bout de Katia « Nevada » bleu turquoise et un gros reste de Katia « Peru » grise que j’avais utilisé pour mon gilet « Shalom Cardigan ».

J’ai improvisé le modèle sans couture sur des aiguilles circulaires n°7: un montage de 52 mailles, quelques côtes 2/2 en bordure et trois séries de torsades pour ce nouveau bonnet.

Je l’ai tricoté dans la voiture, mettant à profit les 500 km qui m’emmènent régulièrement dans le limousin. Malgré le temps radieux affiché par la séance photo du Lundi matin, nous avons eux un weekend pluvieux, dommage pour les balades mais bénéfique au tricot! J’ai presque fini mon gilet « pomme de pin »

Jambières tricotées « Eyelet Rib »

Voilà un petit projet tricot qui a intégré ma garde-robe il y a déjà plus de six mois. Je les ai tricotées et portées à la fin du printemps dernier et je les ressort aujourd’hui pour mes balades automnales.

Elles sont tricotées en laine Cascade 220 Superwash et aiguilles circulaires n°4.5. Des jambières noires très basiques avec un petit point fantaisie pour leur donner un peu de fun. Le modèle, Eyelet Rib Legwarmers est gratuit, en anglais mais très facile à réaliser. C’est un bon patron pour quelqu’un qui voudrait s’essayer doucement aux points ajourés.

J’adore ces petits accessoires rapides à tricoter et facile à porter au quotidien. Mon bonne résolution, maintenant que les températures ont chuté, c’est de porter chaque jour au moins un de mes tricots. Pas de sortie sans DIY sur soi! Et quoi de mieux qu’une douce paire de jambières 100% laine pour arpenter les chemins?

Col plissé d’Automne

J’aime vraiment l’été, le soleil et les tenues légères. Mais en bonne tricoteuse, je suis toujours ravie de l’arrivée de l’Automne et de la perspective de pouvoir à nouveau porter des châles, des écharpes et bientôt des bonnets! J’ai tricoté ce col en début d’été mais j’ai patiemment attendu la bonne saison pour vous faire partager le résultat.

J’adore ce modèle pour sa fausse simplicité, un jeu de torsade très espacées donne à ce col un joli aspect plissé et un petit côté trompe-l’œil. Il est parfois tricoté en plus grosse laine, je l’ai fait en aiguilles n°3.5 car je le le voulais léger pour le porter assez tôt. J’ai utilisé la laine Road to China de chez The Fibre Company de ma copine Ysabelh et grâce à sa douceur et à sa qualité, tricoter et porter ce modèle est un vrai bonheur.

Vous trouverez le patron (inspiré à la base d’un modèle des collections Burberry datant de 2009) en version gratuite et en anglais chez Julianne Smith. Pour la laine, je vous conseille la boutique en ligne d’Ysabelh, l’Arbre à Laine (qui livre au Canada mais aussi en Europe).

Je vous souhaite un bel Automne :)

L’automne en Abitibi-Témiscamingue

La semaine dernière c’était le long weekend de l’Action de grâce (Thanksgiving pour les anglophones). Pour l’occasion nous avions prévu d’aller passer le weekend en famille dans un parc proche de Montréal pour profiter des belles couleurs de l’automne… C’était sans compter l’énorme affluence de ce weekend de fête, naïfs que nous sommes, nous n’avions rien réservé à deux jours du départ. Mais on est pas du genre à se laisser abattre, seul le Parc d’Aiguebelle situé à 600km de Montréal offre encore des chalets disponibles. On nous annonce 8h30 de route, même pas peur! Go!

Comment donc occuper les longues heures de route jusqu’à destination? En tricotant bien sûr! En plus la météo nous annonce de bien fraiches températures là bas, il est grand temps de me faire un bonnet. J’ai utilisé une pelote de laine Katia qualité Norte jaune moutarde, que j’avais apportée dans mes valises. Et j’ai tricoté mon nouveau bonnet en belles côtes 3/2 et en aiguilles n°7.

Sincèrement, si vous aimez les belles routes et les kilomètres, n’hésitez pas à emprunter celle qui mène de Montréal jusqu’au Parc d’Aiguebelle. Des lignes droites, des sapins, des lacs… la plus grande portion de route entre deux village fait 250km et traverse la réserve faunique de la Vérendrye. Superbe…

Quand au Parc d’Aiguebelle, un vrai paradis. De belles balades, trois nuits dans des chalets de bois à divers endroits du parc, des couleurs féériques mais une faune discrète. Enfin, une nuit particulièrement magique dans un chalet accessible en canoé après une demi-heure de pagaie sur un lac. Passé la douce sensation d’être seuls au monde, une petite bière et deux parties de belote, nous avons eut la chance d’observer une aurore boréale. Spectacle magique, impossible à photographier mais gravé dans nos mémoires…

Petites sélection des plus belles photos du voyage, cliquez sur la première photo pour lancer un diaporama :)