Category: Tricot

Le gilet « Vitamin D » étoilé

Je sais que certains-es l’attendaient avec impatience, j’ai enfin retrouvé mon photographe alors le voilà, mon gilet Vitamin D étoilé!

vitaminD001

Ce patron d’Heidi Kirrmaier édité en 2011 est dans mon collimateur depuis très longtemps. Lorsque je suis allée au Lot et la Laine l’été dernier, il était sur ma petite liste très select de projets pour lequel j’étais en quête du fil parfait.

C’est sur le stand de Purple Laine que j’ai trouvé l’Élu. Un fil mérinos assez brut et teint dans un coloris nommé « Retiens la nuit », un bleu sombre et nuancé parsemé de petites touches laissées blanches comme des étoiles.

vitaminD007

à gauche: mon gilet au blocage / à droite: le partage de mon en-cours sur instagram

Je savais avant même de commencer mon tricot que j’avais trouvé ma combinaison parfaite. Ce fût un vrai plaisir de tricoter ce gilet. Le modèle est agréable à réaliser avec des pans en rangs raccourcis et des petits trous à placer régulièrement (Tiens donc! Voilà un gros point commun avec mon dernier châle, j’ai l’impression d’avoir déjà écrit la même phrase mot pour mot!).

vitaminD002

Il se tricote en aiguilles 3.5 mm mais monte plutôt vite grâce à une construction au rythme entrainant (j’ai trouvé en tout cas, mais peut être que j’étais juste impatiente de le terminer!). J’ai tricoté la taille M1, j’ai gardé les manches 3/4 du modèle original mais j’ai choisi de rallonger un peu ma version avec une répétition supplémentaire de la dernière série de rangs ajourés en bas du corps. J’ai eut pile assez de laine avec trois écheveaux de 400 m / 100 gr.

vitaminD003

Je l’ai terminé en Janvier et déjà largement porté! C’est un gros coup de cœur à la fois pour le patron qui tombe parfaitement bien et pour la laine. Avec autant de qualités, ce nouveau gilet a immédiatement pris sa place en tête des favoris de ma garde-robe tricotée.

Mon châle de l’hiver et mon premier Stephen West

Cet hiver j’avais envie de renouveau dans mes écharpes. Je ne portais quasiment que mon favoris, mon châle Caméo depuis plus de trois ans et j’en avait un peu marre. Après un Color Affection réussi, je me suis lancé dans le modèle Dotted Rays de Stephen West.

dotedrays_chale002

Et c’est un gros succès! J’ai passé la moitié de l’hiver à travailler dans une station de ski et mon nouveau châle est vite devenu mon chouchou des jours de grand froid.

dotedrays_chale004

J’ai utilisé le fil Alpaga de chez Plassard que j’ai trouvé chez ma mercière préférée. Pour le tricoter en aiguilles 4.5 mm, j’ai choisi de doubler le fil. Grâce au point mousse et à mon choix de laine, j’ai obtenu un résultat très dodu, moelleux et chaud.

dotedrays_challe001

Ce modèle, le Dotted Rays (qui est aussi dispo en version française), est très agréable à tricoter. Le tricot n’est pas lassant grâce aux rangs raccourcis et aux petits trous réguliers. Et j’ai beaucoup aimé la petite touche technique sur les bordures en i-cord qui renforcent le côté rond et moelleux de ce châle. J’ai ajouté une petite ligne de couleur douce avec un joli reste de Road to China vert amande que j’ai chiné avec mon alpaga gris anthracite.

dotedrays_chale003

C’est la première fois que je tricote un patron de Stephen West mais ce n’est pourtant pas faute de loucher sur ces modèles depuis des années! J’ai eut l’occasion de traduire quelques uns de ses patrons pour aider des copines accros au bonhomme et c’est toujours un bonheur de découvrir les subtilités techniques de ses constructions.

Je risque d’en reparler bientôt car je suis en train de développer une petite obsession pour l’une de ses robes… Si vous ne connaissez pas son univers, il est grand temps d’y remédier! Son site : Westknits.

dotedrays_porte

Porté, adopté! Noué pour un rempart au froid très efficace. Ou tenu par ma broche nuage ♥ pour laisser mon châle couler sur mes épaule et le porter toute la journée.

Tricoter pour des bébés… pleins de bébés! (+ bilan 2017 tardif)

Je voulais faire un petit bilan 2017 et puis, le temps est passé très vite. Cet hiver a été très intense pour moi avec du bien et du moins bien. J’ai jonglé entre un nouveau boulot grisant et des problèmes de santé plombants, le cœur et l’esprit n’étaient pas forcément à l’écriture de blog.

Aujourd’hui, jour du printemps je me suis dit qu’après tout, qu’il n’est jamais trop tard pour écrire ce qu’on a envie! (et puis j’aime tellement fabriquer mon petit article en .gif annuel!) Voilà donc mon bilan 2017 intégré dans une sélection de tricot spécial bébé car il y a eut beaucoup de naissances dans mon entourage l’année dernière.

Des petits bonnets

J’ai tricoté trois modèles de bonnets. Parfois un peu grands mais au moins utiles pour plusieurs saisons.

tricot_bebe_bonnets

  • Un Béguin de printemps, modèle grand classique et trop mignon pour un petit look à la Laura Ingalls.
  • Un bonnet tout simple selon le patron Baby Beanie.
  • Et un petit péruvien que j’ai improvisé. Comme une nouille je n’ai pas noté mon patron et c’est très bête car j’aimerais bien le refaire…

Des petits gilets

Pour les gilets ou petits pulls, je me suis amusée à jouer autour d’un seul et même patron de base: le Fuss Free Baby Cardigan.

tricot_bebe_pulls

En gilet ou fermé en pull, avec ou sans manches, les résultats sont tous complètement différents malgré une construction similaire en top-down et emmanchures raglan.

La veste de Troll

Mon chouchou de la série est sans conteste la veste à torsade pour ma nouvelle petite nièce. Au départ c’est le superbe Cardigan for Merry qui m’avait tapé dans l’œil mais c’est un modèle pour 12-18 mois… en cherchant sur Ravelry j’ai trouvé une version qui y ressemble beaucoup pour une taille 6 mois, Thora’s Cardigan.

tricot_bebe_veste

Je l’ai tricoté en mérinos Wooly de chez DMC, j’ai doublé le fil pour le tricoter en aiguilles n°4.5 mm. Cette veste est sans doute ma petite fierté et mon modèle préféré de l’année.

Et le BILAN 2017…

Pour des bébés mignons j’ai tricoté: 4 bonnets, 1 pull, 2 gilets et 1 veste.

Et en parallèle j’ai tricoté pour moi: 1 gilet, 1 seule paire de chaussettes, 1 très grand châle et 1 pull (que je n’ai pas encore montré ici car j’ai décidé de le modifier depuis). En cours d’année j’ai démarré un châle et une écharpe (molo sur les en-cours t’as vu…).

Du côté des bonnes résolutions tenues j’ai terminé cet été ma couverture en crochet As-we-go Stripey Blanket!

Ce qui nous fait un total de 13 projets terminés en 2017! Il n’est jamais trop tard pour faire les compte et je peux déjà vous dire que 2018 a bien commencé du côté des aiguilles… j’ai terminé quelques beaux projets mais je n’ai pas encore eut le temps de les prendre en photo…

Ok, ok, à très vite!

Color Affection, un classique pour se réchauffer.

coloraffection_tricot_002

Le Color Affection est un grand classique du point mousse. C’est un patron de Veera Välimäki¹ sorti en 2011 selon l’historique Ravelry, je l’ai vu passer de nombreuses fois chez mes copines tricoteuses et chaque nouvelle version me donnait envie de m’en faire un aussi. J’adore les rayures au point mousse² , j’aime sa forme arrondie et le petit jeu des rangs raccourcis lui donne une touche d’originalité.

coloraffection_tricot_003

C’est un stock de laine dormant qui m’a donné l’inspiration pour enfin me lancer. J’avais pas mal de pelotes de fil Mérinos de la Filature du Valgaudemar et j’ai choisi une association de trois couleurs qui me rappellent les chocolats chaud, la crème fouettée et le chaï latte…

coloraffection_tricot_008

J’ai adoré tricoter ce châle mais j’ai une petite déception quand au résultat. Les mailles lisières sont beaucoup trop serrées. Pourtant j’ai essayé de les tricoter souplement car j’avais pu deviner le problèmes sur les photos de modèles réalisés (c’est cette tension qui fait tourbillonner la plus longue pointe) mais malgré ça et le blocage, je lui trouve encore les bords trop tendus. Ce n’est pas gênant lorsque je le porte en châle sur les épaules (et il est vraiment assez immense pour ça!) mais ça m’ennuie un peu si je veux le porter en grosse écharpe, il manque de souplesse sur ce bord là.

En farfouillant un peu trop tard, j’ai trouvé des versions où il y a un jeté à chaque démarrage de rang. Ça donne certes une ligne de petits trous (que je ne trouve pas moche personnellement) mais je suis sûre que ça résout ce problème de tension. J’essaierai si j’en fait une autre version un jour…

coloraffection_tricot_006

Malgré ça, je l’aime beaucoup. J’ai fait le grand modèle et je l’ai tricoté en 4.5 mm donc il est immense et très enveloppant. Avec sa qualité de fil et son épaisseur il est aussi très chaud. Je suis complètement fan de mon choix de couleur qui me transporte dans mon salon de thé montréalais préféré rien qu’en regardant ma bordure couleur Chaï Latte ♥

Insta_coloraffecion_tricot

WIP en image… C’était l’été, beaucoup de bonne compagnie pendant ce tricot et un poignet qui me lâche au mois de Septembre.

Comme le prouve les images postées sur mon compte Instagram pendant toute la durée de ce projet, j’aime tricoter accompagnée! Les Tricot-Thé et Apéro-Tricot sont toujours de supers occasions pour enchainer les kilomètres de point mousse en papotant. Quant au poignet qui m’abandonne entre deux rangs, c’est quand même la pire tuile pour une tricoteuse! Mais là tout de suite ça va un peu mieux (merci pour les petits mots d’ailleurs ♥).

¹ Veera Välimäki est aussi l’auteur du patron mon gilet Water and Stone
² Dans le même genre mais plus simple car sans rangs raccourcis le châle Caméo est super aussi. J’ai tricoté le miens il y a 3 ans tout pile et je le porte tout le temps!

Mes chaussettes pour Poudlard

HP-socks-005

J’ai bien une chouette qui tourne toute les nuits au dessus de la maison mais elle ne m’a toujours pas déposé de lettre… Pourtant je suis prête pour ma rentrée à Poudlard avec mes chaussettes de sorcier! Car oui, la référence est claire avec cette laine à chaussettes nommée « Uniforme du Sorcier » de chez Biscotte.

HP-socks-004

J’avais acheté cet écheveau l’année dernière au Québec lors du festival Twist 2016 et je n’ai pas grand chose à ajouter au sujet de cette laine que vous ne sachiez déjà. Je suis une fan des Laines Biscotte, la « Bis-Sock » est toute douce et les teintures incroyables. Toujours très bien inspirée, Louise nous plonge dans l’univers d’Harry Potter avec ces rayures aux couleurs de la maison Gryffondor.

HP-socks-001

Pour le patron, je ne me suis pas trop foulée. J’ai utilisé comme base le patron des chaussettes Down the Rabbit-Hole, téléchargeable sur sur Ravelry, avec lequel j’avais déjà fait mes chaussettes « pastèques » dans la même qualité de fil.

HP-socks-003

J’ai juste remplacé le motif de la version originale par une simple petite torsade à l’extérieur du pied, histoire d’obtenir un modèle différent. Ce détail ne se voit pas beaucoup en photo sur un fond de rayure mais en vrai on les voit quand même et ça leur donne un petit style.

HP-socks-002

Tricoter des chaussettes au printemps pour les porter en Automne… voilà l’histoire de mes chaussettes Harry Potter en image postée au fil des jours sur mon compte Instagram:

Insta-chaussettes-HP

WIP en image… C’était l’arrivée du printemps, les premières plantations et les fleurs des champs.

Le gilet rayé rayonnant: Stripes gone crazy

Mais que le temps passe vite! Nous sommes déjà en Avril et je n’ai rien écrit ici depuis mon bilan 2016… Tricotesquement tout se déroule comme prévu, les bébés naissent et je me noie sous la layette, j’essaierai de vous montrer tout ça mais avec le rythme soutenu de ces naissances, je n’ai pas toujours pu photographier correctement mes tricots avant de les offrir…

Mais aujourd’hui, j’ai terminé le gilet Stripes Gone Crazy dont je parlais en démarrant la nouvelle année. Fierté et petite danse de la joie, il est aussi beau que prévu!

tricot-crazy-stripes-001-800

J’envisage de passer ma vie de dos ou en marche arrière pour que la foule en délire puisse admirer les fameux rayons qui font toute la différence sur ce modèle… Ce motif de rayures est très agréable à tricoter mais demande tout de même d’avoir quelques compétences en tricot et surtout une connaissance du principe des rangs raccourcis. Grâce à mes posts sur Instagram, on peut voir l’évolution de la fabrication de ce gilet qui monte de façon très asymétrique.

tricot-crazy-stripes-008

WIP en images! À suivre sur Instagram pour connaitre mon quotidien de tricoteuse :)

Pour la laine, j’ai utilisé le fil Zibelin de la Filature du Valgaudemar tricoté en 3.5mm. Il me reste des écheveaux que j’avais acheté il y a trois lorsque j’ai démarré ma boutique saisonnière. C’est un fil mélangé de pure laine et polyamide (70-30%), il est un peu rustique au toucher et très résistant. Je l’ai choisi pour ce gilet car je voulais justement un vêtement un peu tout-terrain et peu fragile. Je devrais le trainer quelques belles années!

Selon mon échantillon, j’ai tricoté une taille S. Il me va bien mais on va dire qu’il est « confortable ». J’aurais presque pu pousser vers le XS pour le porter plus ajuster mais comme j’étais entre le M et le L pour les mensurations, j’ai préféré prendre le risque qu’il soit trop grand que trop petit.

Le patron du gilet créé par Atelier Alfa se trouve sur Ravelry: Stripes gone crazy.

tricot-crazy-stripes-003-800

Petite personnalisation: j’ai modifié l’encolure. Celle du modèle original est ronde et ce n’est pas ce que j’aime le plus. Cette modification en V associé au gris chiné de ma couleur dominante donne à mon gilet un petit look de Papi lorsque je le boutonne mais j’aime bien ça!

tricot-crazy-stripes-007-800

Mon astuce productivité: j’ai d’abord tricoté les manches avant de faire le corps. Je me connais, en terminant le corps en premier comme le veux l’habituelle enchainement des étapes, j’allais mettre des mois à tricoter mes manches passée l’excitation des rangs raccourcis pour former les rayures du dos. J’ai donc été plutôt rapide sur ce projet (3 mois en tricotant d’autres choses en même temps…) et je me suis beaucoup amusée.

tricot-crazy-stripes-006-800

Pour les boutons, 8 petits ronds en plastique faussement vieillis qui viennent de chez ma mercière préférée dans la ville pyrénéenne de Luchon.

 

Un gilet simple et doux, le Yellow Brick Road

L’hiver dernier une bonne partie de mon temps de tricot fût consacré à mon joli pull à fines rayures tricotées en 3.5 mm: le très cool Almost There… Après ça, j’étais saoulée, j’avais envie de simplicité tant au niveau du visuel que de l’exécution. Je voulais du jersey, de l’uni et surtout des aiguilles en 4.5 mm!

green-road-small

Chevrons ajourés et alpaga tout doux

Mon choix s’est porté sur le gilet Yellow Brick Road de Ela Torrente dont j’aime beaucoup le style. C’est un gilet droit, avec une encolure ronde et un petit motif ajouré. Il se tricote du haut vers le bas sans grande surprise ni difficulté. il y a une fantaisie plutôt cool sur le plissage des manches 3/4 du modèle original mais comme je voulais un vrai gilet d’hiver doux et chaud, j’ai volontairement rallongé les manches et zappé la fantaisie que je reporterai surement sur un futur autre modèle.

green-road-001

J’ai tricoté ce gilet assez rapidement et il ne me restait plus qu’à relever les mailles de la boutonnières en sortant du printemps. Étant donné qu’un gilet de cette épaisseur n’allait pas beaucoup me servir en été, je l’ai volontairement mis en suspend jusqu’au premières couleurs d’Automne.

Pour la laine, j’ai choisi la très efficace Ultra Alpaca de chez Berroco dans un vert légèrement chiné qui n’est pas dans mes tons habituels mais qui m’a tapé dans l’œil lors d’une visite chez Espace Tricot à Montréal.

green-road-009-small

C’est la première fois que je tricote un gilet avec cette forme d’encolure ronde et sans démarcation des emmanchures (généralement j’aime bien les cols ronds et les emmanchures en raglan). J’aime beaucoup le rendu mais uniquement lorsqu’il est totalement ou partiellement boutonné. Habituellement j’aime garder mes vestes ouvertes mais le tombé  ne me plait pas vraiment sur ce modèle. Du coup je ne sais pas si j’adopterai souvent cette forme d’encolure pour mes gilets, peut être plus adaptée aux pulls façons jacquard islandais.

green-road-003

Petit clin d’œil pour ma bague Castor du bijoutier québécois Layani qui recycle en bijoux des boutons, des pièces de monnaie ou encore des couverts!

Le choix des boutons, mon bon plan montréalais

Je suis une grande fanatique des boutons en bois. J’ai trouvé ceux-ci dans un petit paradis du bouton de récup’ que je suis ravie de partager avec les montréalaises qui me lisent. La Gaillarde à Montréal dans le quartier Saint-Henri et ma place secrète pour les boutons mais pas que! C’est avant tout une boutique de vêtement à but non lucratif qui propose un agréable mélange de friperie et de designers québécois. Ce qu’il faut savoir c’est qu’en sous-sol y est caché une petite pièce dédiée aux couturières. On y trouve des coupons de tissus, des patrons anciens, tout un tas de matériel et surtout… des bocaux remplis de boutons à petits prix (25cts le bouton de bois, c’est imbattable!). Il faut fouiller et prendre son temps mais j’y ai toujours trouvé mon bonheur.

Testé et approuvé

Pas grand chose de plus à raconter sur ce modèle qui s’est imposé aisément comme mon nouveau meilleur ami. Je rentre tout juste de plus d’un mois de vacances dans un chalet québécois et c’est sans aucun doute le vêtement que j’ai le plus porté que ce soit en balade dans les bois ou pour tricoter au coin du feu de cheminé.

green-road-008bis

 

 

Châle moelleux et Biscornu…

Je l’ai déjà mentionné sur Facebook mais je suis fière de vous le présenter ici avec un peu plus de détails, voilà le Biscornu!

chale-bicotte-002-small

Ce châle est le premier patron de ma création qui est désormais disponible à la vente. Ouf! Ce n’est toujours pas chose aisée pour moi que de vendre mon travail et c’est avec pas mal de palpitations que j’écris cet articles. Si le modèle vous dit déjà quelques chose c’est parce que c’est le petit frère d’un châle que j’ai tricoté l’hiver dernier, un tricot improvisé avec un fil des Laines Biscotte.

Je remercie chaleureusement Louise de chez Biscotte de m’avoir contactée suite à cet article. J’ai amélioré et fignolé ce modèle pour l’adapter à un nouveau fil de la collection, la douce et moelleuse laine Griffon. Ce nouveau châle baptisé le Biscornu est un modèle chaud et confortable, tricoté avec des aiguilles 6 mm.

chale-bicotte-004-small

J’ai tricoté ma version prototype avec 3 écheveaux de même couleur mais le patron a été rédigé pour être tricoté en deux couleurs, afin de jouer en nuance ou en contraste selon les goûts et les envies.

chale-bicotte-005

Mon Biscornu et moi, en vacances au Québec sous les premiers petits flocons de neige… (Si si! On les voit!)

Le patron est désormais disponible sur le site des Laines Biscottes ainsi que le fil Griffon qui lui est associé. Et comme offre de lancement il est à seulement 1$ jusqu’à la fin du mois d’Octobre! Bon tricot!

patron-de-tricot-chale-biscornu

Accédez au patron du Biscornu sur le site des Laines Biscottes en cliquant sur l’image ↑

Un châle tricoté avec un seul écheveau + Au revoir Montréal

On tricote quoi avec un seul écheveau?

fractal-tricot-006

Je sais que je ne suis pas la seule dans ce cas, parfois dans une jolie boutique, en voyage ou dans un festival, il m’arrive de craquer pour un bel écheveau aux couleurs chatoyantes. Oui, juste un seul. Parce qu’il était trop joli ou que je voulais un souvenir, parce que je me suis limité niveau budget ou que je n’avais plus toute ma tête au milieu de toutes ces laines plus belles les unes que les autres… toutes les raisons sont louables et bienvenues pour un achat compulsif de fil à tricoter. Mais quand on se retrouve avec un seul écheveau, selon le métrage et l’épaisseur du fil, on est parfois un peu juste pour tricoter un ouvrage digne de ce nom. Et il n’y a rien de plus frustrant qu’une écharpe trop courte, qu’une chaussette orpheline ou pire de devoir acheter un autre fil pas aussi beau et plus ou moins bien assorti pour combler le manque.

« Fractal Danger », un design efficace pour les petites quantités.

Cette fois là, c’était au festival Twist en Septembre dernier, j’ai craqué sur le stand de Crème de laine pour un joli fil amoureusement teint à la main et au Québec. La pelote en elle même est super mignonne et pourrait rester bobinée ainsi éternellement juste pour le plaisir des yeux ♥ J’ai choisi d’en faire un petit châle pour clore l’été en beauté (et avec du bleu! Allez savoir pourquoi c’est ma couleur dominante en tricot depuis les six derniers mois…)

Angélique (aka Crème de Laine) m’a effectivement dit qu’il y avait dans cette bobine de la collection « Crêpes Sarrazin » assez de métrage pour un petit châle, pour preuve un modèle en exposition tricoté dans un autre fil de sa collection et contenant juste quelques mètres de plus que le miens. Pour mes 377 mètres et avec des aiguilles 3.5 mm j’ai choisi le Fractal Danger de Martina Behm.

Et il est absolument parfait! Sa forme étroite et élancée nous permet d’obtenir une longueur suffisante pour un châle fin mais couvrant que l’on peut même nouer en écharpe. C’est le pote idéal des débuts d’Automne et des fins de Printemps. Il est aussi très agréable à tricoter avec ses rangs de points mousse régulièrement ajourés et quelques rangs raccourcis pour casser la routine. Je suis allée avec lui jusqu’au au bout de ma pelote et de mes 115 grammes de laine.

C’est un patron en anglais et je le conseille à toutes celles qui voudraient s’initier sans danger (malgré son p’tit nom… *badum tsss*) aux mailles ajourées et aux rangs raccourcis. Il se démarre par une pointe (à gauche sur la photo) et se termine par des rangs droits que l’on peut poursuivre et allonger jusqu’à ne plus avoir de fil.

Mes adieux à Montréal

fractal-tricot-insta

WIP* en images! À suivre sur Instagram pour connaitre mon quotidien de tricoteuse :)

Le 1er Octobre j’ai quitté (pour la seconde fois de ma vie) Montréal. Ce petit châle m’a accompagné au cours de mes derniers moment dans cette incroyable ville et marquera pour moi le souvenir d’une nouvelle-nouvelle page qui se tourne. J’ai profité de mes derniers jours à Montréal en tricotant entre deux lectures de mes ultimes emprunts à la Grande Bibliothèque, sur un toit-terrasse ensoleillé d’Outremont pour une après-midi entre copines face au Mont-Royal et encore lors d’un dernier tête à tête dans mon salon de thé préféré (… le Cha Noir à Verdun ;) )

Je n’habite donc plus à Montréal mais je reste encore un peu au Québec… en ce moment je suis en vacances quelques centaines de kilomètres plus au Nord sur les bords du fleuve Saint-Laurent! Et j’aurai très vite pleins de chouettes trucs à vous raconter :)

fractal-tricot-004

Les chaussettes, un grand classique des cadeaux tricotés

Je l’ai surement déjà dit ici mais j’aime toujours avoir un petit projet de chaussettes en cours dans mon sac à tricot. Facile à balader, c’est le projet nomade idéal. Mais l’autre point fort des chaussettes c’est d’être l’un des meilleurs cadeaux tricotés à offrir autour de soi, le détail en 3 raisons valables.

1- C’est douillet. Vouloir le bien des gens qu’on aime ça passe aussi par leur confort. Offrir un cadeau confortable et douillet, c’est aussi inciter celle ou celui qui les reçoit à prendre soin d’elle ou de lui cet hiver sous un bon plaid avec une boisson chaude et vos chaussettes aux pieds. Un peu comme offrir des produits pour le bain ou une sélection de thé, les chaussettes c’est un cadeau bien-être.

chaussettes-tricot-homme-001

2- C’est facile à planquer. Question de goûts et de couleurs, il se peut que celle ou celui à qui vous offrez un tricot ne soit pas super à l’aise avec ce type de vêtement ou d’accessoire (Hérésie! On est d’accord…) Donc même si perso j’adore et je valide sans hésitation, il peut être difficile pour certains de s’imaginer porter un gros bonnet à torsade et à pompon. Les chaussettes se planquent dans les chaussures, elle ou il pourra tout de même porter avec amour votre cadeau sans devoir assumer vos tricots à la face du monde.

chaussettes-tricot-homme-002

3- C’est balaise. Même en étant totalement ignorant en tricot on peut aisément imaginer qu’il y a eut de nombreuses heures de travail pour donner naissance à une paire de chaussettes tricotées à la main. Et c’est bien vrai, c’est un cadeau qui montre à celle ou celui qui le reçoit toute l’estime qu’on lui porte.

chaussettes-tricot-homme-003

Tout ça pour dire que mes dernière chaussettes tricotées avec amour ont été offertes en cadeau et que leur nouveau propriétaire est ravi! C’est un modèle gratuit qui se tricote en toes-up (des orteils jusqu’au mollet), les Syncopation Socks par Mary Henninger. Je les ai tricotées en laine Cascade Heritage, un fil que je n’avais encore jamais testé.

Concernant le patron, j’ai bien aimé le petit motif (un simple jeu de mailles envers/endroit décalées tous les 6 rangs) et j’ai moins aimé le rendu du talon. Je le trouve très grand et trop souple, peut être plus adapté à des chaussettes d’intérieur qu’à des chaussettes à porter au quotidien dans ses chaussures.

Pour finir, le retour en image sur la fabrication de ces chaussettes pendant les dernières semaines:

chaussettes-tricot-homme-wip

WIP* en images lors des rendez-vous tricot entre copines, dans les cafés ou sous la couette. Petit clin d’œil pour finir avec un sticker d’Ana Roy capturé dans les rues de Montréal.

Pour suivre mes tricots au quotidien, c’est toujours sur Instagram
HélèneF @stillvauriens

* WIP = Work in progress (ouvrage en cours)