Mon pull « Petit Roux » tricoté en laine à chaussettes

Voilà mon dernier pull tricoté! Tout fin mais quand même tout chaud, il a la particularité d’être tricoté en laine à chaussette.
Étrange? Pourquoi ça? Voyons un peu…

 

Quelles laines?

L’idée de ce pull m’est venue par un cadeau de mon amie Isabelle. Lorsque j’ai quitté le Québec, elle m’a offert deux superbes écheveaux en sa possession: un fil Tough Love Sock de chez Sweet Georgia* (80% merinos , 20% nylon) dans un magnifique coloris roux. Avec deux écheveaux j’aurais pu tricoter un châle mais j’en avais déjà un dans un coloris proche, j’ai donc eut l’envie d’en faire un pull.

Pour les manches et le col, je me suis procuré bien plus tard un fil teint sur une base à la composition similaire de chez The Uncommon Thread, une petite entreprise anglaise. La couleur marron glacé se marie bien avec ma couleur de base.

pull_petitroux_005

* pour en savoir plus sur les laines Sweet Georgia teintes au canada, un article du blog écrit en 2013: Vancouver, à la découverte de SweetGeorgia.

Un pull fin et solide

L’idée principale de la laine spéciale chaussette c’est la finesse, on la tricote généralement en aiguille 2.5 mm voir 3 mm. Je voulais un pull de printemps, fin mais tout de même chaud grâce à sa composition en laine. Pour une bonne souplesse de mes mailles, je l’ai tricoté en 3.5 mm. Ça serait beaucoup trop mou pour des chaussettes mais c’est parfait pour un pull léger.

pull_petitroux_004

Une des raisons pour laquelle j’ai eut envie de me faire un pull avec ces fils c’est aussi leur solidité. Avec leur petit pourcentage de nylon (entre 10 et 20%) les fils à chaussettes ont la résistance nécessaire pour durer malgré l’usure et les frottements. Si tout va bien, ce pull devrais rester en état pour un bon petit moment.

Un rendu en trompe l’œil

Si vous aimez l’aspect moelleux, gonflant et légèrement pelucheux du 100% laine, passez votre chemin. Le fil à chaussette en plus de sa composition à base de nylon est aussi travaillé de façon très serré (plusieurs brins retordus ensemble lors de la fabrication en filature) c’est grâce à ces caractéristiques qu’il est si solide mais c’est aussi pour ça que le fil parait si « rond » et lisse. Le rendu tricoté donne un jersey régulier, très plat qui fait parfois plus penser à du coton qu’à de la laine.

pull_petitroux_002

Avec ou sans manches…

Je n’ai pas suivi de patron pour tricoter ce pull, je n’ai donc aucune référence à vous partager. C’est une construction simple en top-down, des manches raglan, un grand col en V et une torsade au milieu du devant pour un petit effet visuel.

Au départ je n’avais utilisé que mon fil roux pour tricoter un petit pull à manches courtes. Il était très sympa à plat mais il fallait se rendre à l’évidence, sur moi il ne me plaisait pas tant que ça… j’ai terminé la première version en septembre et six mois plus tard, je ne l’avais encore jamais mis. Plutôt que de laisser végéter dans mon armoire un vêtement que je ne portais pas, j’ai repris les aiguilles en mars pour démonter mon col et les côtes des manches.

pull_petitroux_006

Au départ je n’avais donc pas du tout en tête les manches de couleurs contrastantes mais comme je n’avais que deux écheveaux de roux, il a bien fallu que je trouve un autre coloris pour compléter mon projet de pull. Finalement je l’aime beaucoup comme ça et je le porte très souvent.

Que sont-ils devenus? #02… Un gilet 100% laine à faire durer

Deuxième épisode d’une série d’articles commencée au Québec. Aujourd’hui je fais le point sur mon gilet Water and Stone tricoté en 2015.

Un gilet tricoté il y a trois ans…

J’avais tricoté ce gilet en fil Sable de la Filature du Valgaudemar. Composé de laine mérinos (70%) et de laine angora (30%) c’est un beau fil d’une belle qualité chaude et légère. Mon gilet est un peu trop grand pour moi, mais ce qui était une déception d’échantillonnage au départ et vite devenu une des raison pour laquelle je l’ai beaucoup porté. C’est devenu mon gilet doudou, chaud, ample et moelleux, le compagnon idéal des longues journées de boulot sur ordinateur.

Mais qui dit travail de bureau, dit coudes sur la table… et voilà le travail:

watandsto_001

Hormis cette dramatique histoire de coudes, je n’ai pas beaucoup de reproches sur l’évolution dans le temps de mon gilet. La laine a bien vécu, il y a quelques bouloches mais rien de dingue compte tenu de la fréquence à laquelle je le porte. Si je devais retricoter cette laine en revanche je prendrais un numéro d’aiguille inférieure pour un jersey plus serré. Mon gilet, qui était déjà un peu grand, s’est beaucoup distendu et étiré avec le temps.

Le patron, (Water and Stone de Veera Välimäki), façon veste sans boutonnière est super pratique à porter et j’adore vraiment le col qui remonte un peu dans la nuque, tellement confortable!

Sauvetage et réparation durable:

Revenons à nos coudes ravagés… Au départ j’ai tenté un raccommodage à l’aiguille mais comme mon jersey de base est très souple, le résultat était grossier et pas très engageant. Alors à l’image des vestes en tweed, j’ai choisi de consolider les coudes de mon gilet avec des patchs. Je les ai tricotés avec un reste de laine à chaussettes Opal bien résistante avec ses 20% de nylon.

watandsto_003

Nous revoilà repartis pour des heures de boulot au bureau! C’est la première fois que je répare un vêtement que j’ai auparavant fabriqué et c’est une vrai satisfaction de prolonger sa durée de vie tout en modifiant un peu son look. Un vêtement homemade est un vêtement qui vit ♥

Si ces coudes vous plaisent et que vous avez vous aussi un tricot à faire durer, je vous partage le patron des patchs ici:

>>> Patchs de coudes à tricoter <<<

—–

La rubrique « Que sont-ils devenus? »

Sur nos blogs et les réseaux sociaux, nous montrons toujours fièrement nos tricots tout neufs, fraichement tombés des aiguilles. Il nous est plus rare de discuter de nos vieux tricots et de photographier ceux qui ont déjà roulé leur bosse. Que deviennent nos tricots après leur fabrication? Sont-ils portés quotidiennement ou relégués au fond d’une armoire? La fibre est-elle toujours soyeuse comme au premier jour ou boulochée comme un vieux tapis? Tant de réponses intéressantes et utiles pour en savoir plus sur la durabilité de nos tricots et la pertinence de nos choix de laine et de patron.

Les articles précédents:

Que sont-ils devenus? #01… Les mitaines en alpaga et Brandon Walsh

Réparation Tricot: Patron de patchs pour coudes

Pour réparer un de mes gilets j’ai tricoté des patchs de coudes avec de la laine à chaussette. Le résultat donne à ce gilet un nouveau look très sympa mais surtout du crédit pour une nouvelle vie longue durée!

watandsto_002

>>> English Pattern <<<

Matériel:

– une paire d’aiguilles n°2.5 mm
– un reste de laine à chaussettes (composition avec au moins 15% de nylon pour la solidité)
– une aiguille à laine

Dimensions: environ 10 cm de large, 14 cm de haut.

Échantillon: 14 mailles et 22 rangs pour un carré de 5 x 5 cm.

Patron:

Monter 3 mailles (on peut utiliser une technique de montage provisoire si on connait cette méthode, si non un montage classique fonctionne aussi bien).

Tricoter 10 rang en jersey en terminant par un rang envers. Tourner.

Rang 1: Tricoter 3 m end. Relever et tricoter end 10 m. le long de la bordure, puis 3 m sur le rang de montage (ou reprendre les 3 mailles du montage provisoire si on a utilisé cette méthode). On obtient ainsi 16 m.

Rang 2: tricoter toutes les m env.

Rang 3: 3 m end, 1 aug G, tricoter end jusqu’à 3 m de la fin, 1 aug D, 3 m end.

Rang 4: tricoter toutes les m env.

Répéter les rangs 3 & 4 jusqu’à obtenir 24 m (répéter 4 fois en tout).

Rang 11: tricoter toutes les m end.

Rang 12: tricoter toutes les m env.

Rang 13: 3 m end, 1 aug G, tricoter end jusqu’à 3 m de la fin, 1 aug D, 3 m end.

Rang 14: tricoter toutes les m env.

Répéter les rangs 11 à 14 jusqu’à obtenir 32 m (répéter 4 fois en tout).

Rang 27: tricoter toutes les m end.

Rang 28: tricoter toutes les m env.

Répéter ces deux rangs 4 fois en tout.

Rang 35: tricoter 2 m end, ggt, tricoter end jusqu’à 4 m de la fin, 2 m ens, 2 m end.

Rang 36: tricoter toutes les m env.

Rang 37: tricoter toutes les m end.

Rang 38: tricoter toutes les m env.

Répéter les rangs 35 à 38 jusqu’à obtenir 24 m (répéter 4 fois en tout).

Rang 51: tricoter 2 m end, ggt, tricoter end jusqu’à 4 m de la fin, 2 m ens, 2 m end.

Rang 52: tricoter toutes les m env.

Répéter les rangs 51 & 52 jusqu’à obtenir 16 m (répéter 4 fois en tout).

Rabattage des mailles:

Rang 1: 3 m end, tourner.

Rang 2: 3 m env.

Rang 3: 2 m end, ggt, tourner.

Répéter les rangs 2 & 3 jusqu’à ce qu’il reste 6 m.

Coudre les mailles restantes 2 par 2 en utilisant la méthode du grafting.

Rentrer les fils.

Coudre les patchs à l’emplacement des coudes sur le vêtement à réparer.

watandsto_005

Knit repair: Elbow Patches

watandsto_002

>>> Patron en français <<<

Material:

– 2.5 mm knitting needles
– socks yarn
– tapestry needle

Dimensions:  3.5″ x 5.5″ (10 cm x 14 cm)

Gauge: 14 sts & 22 rws > 2″ x 2″ (5 x 5 cm)

Pattern:

CO 3 (we can use provisionnal cast-on but a traditionnal cast-on could be fine too).

Knit 10 stockinette sticth. Turn.

R1 (RS): K3, pick up and knit 10 on the edge, pick up and knit 3 on the CO row (or pick up the 3 remain sticthes if you used provisional CO). There is 16 s.

R2 (WS): Purl all sts.

R3: K3, M1L, K to 3 sts before end, M1R, K3.

R4: Purl all sts.

Repeat R3 & R4 until 24 sts (= repeat 4 times).

R11: Knit all sts.

R12: Purl all sts.

R13: K3, M1L, K to 3 sts before end, M1R, K3.

R14: Purl all sts.

Repeat R11 to R14 until 32 sts (= repeat 4 times).

R27: Knit all sts.

R28: Purl all sts.

Repeat R27 & R28 3 times more (= 8 rows)

R35: K2, ssk, K to 4 sts before end, k2tog, K2.

R36: Purl all sts.

R37: Knit all sts.

R38: Purl all sts.

Repeat R35 to R38 until 24 sts (= repeat 4 times).

R51: K2, ssk, K to 4 sts before end, k2tog, K2.

R52: Purl all sts.

Repeat R51 & R52 until 16 sts (= repeat 4 times).

Bind Off:

R1: K3, turn.

R2: P3.

R3: K2, ssk, turn.

Repeat R2 & R3 until 6 sts remain

Sew last 6 sts together with grafting method.

watandsto_005

Le gilet « Vitamin D » étoilé

Je sais que certains-es l’attendaient avec impatience, j’ai enfin retrouvé mon photographe alors le voilà, mon gilet Vitamin D étoilé!

vitaminD001

Ce patron d’Heidi Kirrmaier édité en 2011 est dans mon collimateur depuis très longtemps. Lorsque je suis allée au Lot et la Laine l’été dernier, il était sur ma petite liste très select de projets pour lequel j’étais en quête du fil parfait.

C’est sur le stand de Purple Laine que j’ai trouvé l’Élu. Un fil mérinos assez brut et teint dans un coloris nommé « Retiens la nuit », un bleu sombre et nuancé parsemé de petites touches laissées blanches comme des étoiles.

vitaminD007

à gauche: mon gilet au blocage / à droite: le partage de mon en-cours sur instagram

Je savais avant même de commencer mon tricot que j’avais trouvé ma combinaison parfaite. Ce fût un vrai plaisir de tricoter ce gilet. Le modèle est agréable à réaliser avec des pans en rangs raccourcis et des petits trous à placer régulièrement (Tiens donc! Voilà un gros point commun avec mon dernier châle, j’ai l’impression d’avoir déjà écrit la même phrase mot pour mot!).

vitaminD002

Il se tricote en aiguilles 3.5 mm mais monte plutôt vite grâce à une construction au rythme entrainant (j’ai trouvé en tout cas, mais peut être que j’étais juste impatiente de le terminer!). J’ai tricoté la taille M1, j’ai gardé les manches 3/4 du modèle original mais j’ai choisi de rallonger un peu ma version avec une répétition supplémentaire de la dernière série de rangs ajourés en bas du corps. J’ai eut pile assez de laine avec trois écheveaux de 400 m / 100 gr.

vitaminD003

Je l’ai terminé en Janvier et déjà largement porté! C’est un gros coup de cœur à la fois pour le patron qui tombe parfaitement bien et pour la laine. Avec autant de qualités, ce nouveau gilet a immédiatement pris sa place en tête des favoris de ma garde-robe tricotée.

Mon châle de l’hiver et mon premier Stephen West

Cet hiver j’avais envie de renouveau dans mes écharpes. Je ne portais quasiment que mon favoris, mon châle Caméo depuis plus de trois ans et j’en avait un peu marre. Après un Color Affection réussi, je me suis lancé dans le modèle Dotted Rays de Stephen West.

dotedrays_chale002

Et c’est un gros succès! J’ai passé la moitié de l’hiver à travailler dans une station de ski et mon nouveau châle est vite devenu mon chouchou des jours de grand froid.

dotedrays_chale004

J’ai utilisé le fil Alpaga de chez Plassard que j’ai trouvé chez ma mercière préférée. Pour le tricoter en aiguilles 4.5 mm, j’ai choisi de doubler le fil. Grâce au point mousse et à mon choix de laine, j’ai obtenu un résultat très dodu, moelleux et chaud.

dotedrays_challe001

Ce modèle, le Dotted Rays (qui est aussi dispo en version française), est très agréable à tricoter. Le tricot n’est pas lassant grâce aux rangs raccourcis et aux petits trous réguliers. Et j’ai beaucoup aimé la petite touche technique sur les bordures en i-cord qui renforcent le côté rond et moelleux de ce châle. J’ai ajouté une petite ligne de couleur douce avec un joli reste de Road to China vert amande que j’ai chiné avec mon alpaga gris anthracite.

dotedrays_chale003

C’est la première fois que je tricote un patron de Stephen West mais ce n’est pourtant pas faute de loucher sur ces modèles depuis des années! J’ai eut l’occasion de traduire quelques uns de ses patrons pour aider des copines accros au bonhomme et c’est toujours un bonheur de découvrir les subtilités techniques de ses constructions.

Je risque d’en reparler bientôt car je suis en train de développer une petite obsession pour l’une de ses robes… Si vous ne connaissez pas son univers, il est grand temps d’y remédier! Son site : Westknits.

dotedrays_porte

Porté, adopté! Noué pour un rempart au froid très efficace. Ou tenu par ma broche nuage ♥ pour laisser mon châle couler sur mes épaule et le porter toute la journée.

Tricoter pour des bébés… pleins de bébés! (+ bilan 2017 tardif)

Je voulais faire un petit bilan 2017 et puis, le temps est passé très vite. Cet hiver a été très intense pour moi avec du bien et du moins bien. J’ai jonglé entre un nouveau boulot grisant et des problèmes de santé plombants, le cœur et l’esprit n’étaient pas forcément à l’écriture de blog.

Aujourd’hui, jour du printemps je me suis dit qu’après tout, qu’il n’est jamais trop tard pour écrire ce qu’on a envie! (et puis j’aime tellement fabriquer mon petit article en .gif annuel!) Voilà donc mon bilan 2017 intégré dans une sélection de tricot spécial bébé car il y a eut beaucoup de naissances dans mon entourage l’année dernière.

Des petits bonnets

J’ai tricoté trois modèles de bonnets. Parfois un peu grands mais au moins utiles pour plusieurs saisons.

tricot_bebe_bonnets

  • Un Béguin de printemps, modèle grand classique et trop mignon pour un petit look à la Laura Ingalls.
  • Un bonnet tout simple selon le patron Baby Beanie.
  • Et un petit péruvien que j’ai improvisé. Comme une nouille je n’ai pas noté mon patron et c’est très bête car j’aimerais bien le refaire…

Des petits gilets

Pour les gilets ou petits pulls, je me suis amusée à jouer autour d’un seul et même patron de base: le Fuss Free Baby Cardigan.

tricot_bebe_pulls

En gilet ou fermé en pull, avec ou sans manches, les résultats sont tous complètement différents malgré une construction similaire en top-down et emmanchures raglan.

La veste de Troll

Mon chouchou de la série est sans conteste la veste à torsade pour ma nouvelle petite nièce. Au départ c’est le superbe Cardigan for Merry qui m’avait tapé dans l’œil mais c’est un modèle pour 12-18 mois… en cherchant sur Ravelry j’ai trouvé une version qui y ressemble beaucoup pour une taille 6 mois, Thora’s Cardigan.

tricot_bebe_veste

Je l’ai tricoté en mérinos Wooly de chez DMC, j’ai doublé le fil pour le tricoter en aiguilles n°4.5 mm. Cette veste est sans doute ma petite fierté et mon modèle préféré de l’année.

Et le BILAN 2017…

Pour des bébés mignons j’ai tricoté: 4 bonnets, 1 pull, 2 gilets et 1 veste.

Et en parallèle j’ai tricoté pour moi: 1 gilet, 1 seule paire de chaussettes, 1 très grand châle et 1 pull (que je n’ai pas encore montré ici car j’ai décidé de le modifier depuis). En cours d’année j’ai démarré un châle et une écharpe (molo sur les en-cours t’as vu…).

Du côté des bonnes résolutions tenues j’ai terminé cet été ma couverture en crochet As-we-go Stripey Blanket!

Ce qui nous fait un total de 13 projets terminés en 2017! Il n’est jamais trop tard pour faire les compte et je peux déjà vous dire que 2018 a bien commencé du côté des aiguilles… j’ai terminé quelques beaux projets mais je n’ai pas encore eut le temps de les prendre en photo…

Ok, ok, à très vite!

Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* C’est fini!

Bonne et heureuse année, qu’elle soit pour chacun-e de vous douce, riche et remplie d’amour et de joie! Avant de démarrer l’année avec de nouvelles choses, des tricots tout neufs et des découvertes de laines toujours plus belles, je voudrais rendre hommage à la star de mon année 2017: ma couverture « As-we-go » que j’ai enfin terminée.

aswego_2018-007

LA couverture, le Graal de l’ouvrage au long cours, le projet interminable enfin bouclé!

J’ai démarré cette couverture en Octobre 2013, je l’ai terminé cet été, en Août 2017. Finir ma couverture était une de mes résolutions pour l’année 2017, je suis hyper contente de l’avoir tenue!

aswego_2018-005

Ce qui nous fait donc 4 ans de crochet mais comme je ne l’ai pas emporté avec moi au Québec, on peut soustraire 1 an et demi. Ce qui tombe mon temps passé à crocheter cette couverture à 2 an et demi! Pas mal tout de même!

aswego_2018-008

À l’origine j’ai démarré cette couverture dans le cadre d’un CAL, un « Crochet A Long », soit un projet réalisé simultanément par plusieurs personnes avec lesquelles on discute et on fait le point pour se donner du courage dans l’avancé du travail. Il y a eut des bonnes élèves qui ont bouclé le projet en 1 an comme prévu, il y a celles on a perdu en route (y compris l’organisatrice du CAL d’ailleurs…) et je sais que certaines planchent encore sur les rangs colorés de leur « blanket » (Coucou Emilie ;)

aswego_2018-003

Dans les consigne du CAL, il fallait utiliser un maximum de laine de récup. Défi relevé puisque j’ai crocheté 1125 gr de laine et j’ai dû en acheter 250 gr. (et encore, c’était des pelotes de fin de série chez ma mercière préférée). Dans les fils utilisés: beaucoup de restes d’amigurumi en tout genre, le stock d’acrylique Pingouin de la grand-mère d’une copine, les restes du Yarn Bombing que j’avais réalisé pour un festival de Jazz, la dernière pelote pure laine d’un beau gilet turquoise, des restes de fil à chaussettes et des petits bouts donnés par les copines… Autant de souvenirs mélangés aux rangs dépareillés de cette couverture ♥

aswego_2018-009

Pour les finitions, j’ai opté pour quelques rangs de mailles serrées dans des couleurs neutres. Cette bordure m’a permis d’harmoniser le pourtour de la couverture, pas toujours régulier en fonction des points et des fils utilisés.

Les dimensions finales de la bête: 140 x 140 cm. J’ai crocheté des rangs de 240 m avec un crochet n°4.

aswego_2018-006

J’ai adoré crocheter cette couverture, c’était génial d’avoir toujours un ouvrage sous le coude. Moi qui suis un peu maniaque de la logique et des symétries (mais je me soigne) ce modèle m’a permis de me laisser porter par les rangs et les couleurs qui s’improvisent au fur et à mesure, « as-we-go »… Et je crois que ça m’a fait du bien. Dans les premiers rangs, j’avais fait un petit excès de zèle pour corriger une couleur qui ne me convenait pas et c’est assurément quelques chose que je ne referais pas aujourd’hui!

Si vous souhaitez vous aussi crocheter cette couverture, le patron en anglais mais très bien illustré en image se trouve ici: As-we-go Stripey Blanket

~~~~~

Toute l’histoire de ma couverture au crochet :
Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #01
Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #02
Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #03

Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #0
4
Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #05

Couverture au crochet *As-we-go stripey blanket* #06

 

 

Color Affection, un classique pour se réchauffer.

coloraffection_tricot_002

Le Color Affection est un grand classique du point mousse. C’est un patron de Veera Välimäki¹ sorti en 2011 selon l’historique Ravelry, je l’ai vu passer de nombreuses fois chez mes copines tricoteuses et chaque nouvelle version me donnait envie de m’en faire un aussi. J’adore les rayures au point mousse² , j’aime sa forme arrondie et le petit jeu des rangs raccourcis lui donne une touche d’originalité.

coloraffection_tricot_003

C’est un stock de laine dormant qui m’a donné l’inspiration pour enfin me lancer. J’avais pas mal de pelotes de fil Mérinos de la Filature du Valgaudemar et j’ai choisi une association de trois couleurs qui me rappellent les chocolats chaud, la crème fouettée et le chaï latte…

coloraffection_tricot_008

J’ai adoré tricoter ce châle mais j’ai une petite déception quand au résultat. Les mailles lisières sont beaucoup trop serrées. Pourtant j’ai essayé de les tricoter souplement car j’avais pu deviner le problèmes sur les photos de modèles réalisés (c’est cette tension qui fait tourbillonner la plus longue pointe) mais malgré ça et le blocage, je lui trouve encore les bords trop tendus. Ce n’est pas gênant lorsque je le porte en châle sur les épaules (et il est vraiment assez immense pour ça!) mais ça m’ennuie un peu si je veux le porter en grosse écharpe, il manque de souplesse sur ce bord là.

En farfouillant un peu trop tard, j’ai trouvé des versions où il y a un jeté à chaque démarrage de rang. Ça donne certes une ligne de petits trous (que je ne trouve pas moche personnellement) mais je suis sûre que ça résout ce problème de tension. J’essaierai si j’en fait une autre version un jour…

coloraffection_tricot_006

Malgré ça, je l’aime beaucoup. J’ai fait le grand modèle et je l’ai tricoté en 4.5 mm donc il est immense et très enveloppant. Avec sa qualité de fil et son épaisseur il est aussi très chaud. Je suis complètement fan de mon choix de couleur qui me transporte dans mon salon de thé montréalais préféré rien qu’en regardant ma bordure couleur Chaï Latte ♥

Insta_coloraffecion_tricot

WIP en image… C’était l’été, beaucoup de bonne compagnie pendant ce tricot et un poignet qui me lâche au mois de Septembre.

Comme le prouve les images postées sur mon compte Instagram pendant toute la durée de ce projet, j’aime tricoter accompagnée! Les Tricot-Thé et Apéro-Tricot sont toujours de supers occasions pour enchainer les kilomètres de point mousse en papotant. Quant au poignet qui m’abandonne entre deux rangs, c’est quand même la pire tuile pour une tricoteuse! Mais là tout de suite ça va un peu mieux (merci pour les petits mots d’ailleurs ♥).

¹ Veera Välimäki est aussi l’auteur du patron mon gilet Water and Stone
² Dans le même genre mais plus simple car sans rangs raccourcis le châle Caméo est super aussi. J’ai tricoté le miens il y a 3 ans tout pile et je le porte tout le temps!

Mes chaussettes pour Poudlard

HP-socks-005

J’ai bien une chouette qui tourne toute les nuits au dessus de la maison mais elle ne m’a toujours pas déposé de lettre… Pourtant je suis prête pour ma rentrée à Poudlard avec mes chaussettes de sorcier! Car oui, la référence est claire avec cette laine à chaussettes nommée « Uniforme du Sorcier » de chez Biscotte.

HP-socks-004

J’avais acheté cet écheveau l’année dernière au Québec lors du festival Twist 2016 et je n’ai pas grand chose à ajouter au sujet de cette laine que vous ne sachiez déjà. Je suis une fan des Laines Biscotte, la « Bis-Sock » est toute douce et les teintures incroyables. Toujours très bien inspirée, Louise nous plonge dans l’univers d’Harry Potter avec ces rayures aux couleurs de la maison Gryffondor.

HP-socks-001

Pour le patron, je ne me suis pas trop foulée. J’ai utilisé comme base le patron des chaussettes Down the Rabbit-Hole, téléchargeable sur sur Ravelry, avec lequel j’avais déjà fait mes chaussettes « pastèques » dans la même qualité de fil.

HP-socks-003

J’ai juste remplacé le motif de la version originale par une simple petite torsade à l’extérieur du pied, histoire d’obtenir un modèle différent. Ce détail ne se voit pas beaucoup en photo sur un fond de rayure mais en vrai on les voit quand même et ça leur donne un petit style.

HP-socks-002

Tricoter des chaussettes au printemps pour les porter en Automne… voilà l’histoire de mes chaussettes Harry Potter en image postée au fil des jours sur mon compte Instagram:

Insta-chaussettes-HP

WIP en image… C’était l’arrivée du printemps, les premières plantations et les fleurs des champs.